Comment l’aviation surmontera la crise du coronavirus

La nécessité d’une reprise rapide pour les avions privés et de ligne.

Dans un monde de plus en plus globalisé, les échanges internationaux sont essentiels pour permettre à chaque peuple de profiter du savoir-faire des autres. Nous achetons de Smartphone de l’Asie avec un rapport qualité prix excellent, l’Asie achète nos vins et nous avions. Regardons sur nous et autour de nous : combien de choses sont produites dans notre pays? Croyons-nous que notre pays pourrait produire toutes ces choses au même prix que les produits importés? Nous ne saurions produire les Smartphones avec la même qualité et le même prix, eux ne sauraient produire des avions comme les Airbus. L’aviation est essentielle pour connecter les gens et les entreprises, un niveau économique, culturel, politique. Les échanges multilatéraux favorisent la réciprocité des intérêts et la paix. Jamais les nations développées n’avaient connu une période si longue sans guerre. Les touristes voyageant en avion s’enrichissent culturellement et humainement de la culture des peuples qu’ils visitent. Les avions cloués au sol sont une perte inestimable pour toute l’humanité.

Des pertes économiques insoutenables

La France et l’Italie accueillent respectivement plus de 80 millions et plus de 40 millions de touristes chaque année. Plus de la moitié de ces touristes arrivent par avion. Le tourisme compte pour 9 % du produit intérieur brut français, plus de 5 % de celui de l’Italie. en France, un million et 100.000 travailleurs dépendent directement de l’industrie aéronautique. Il y a aussi des pays dont le PIB dépend en bonne mesure, souvent plus de 20 %, du tourisme, comme les Seychelles, la Thaïlande, l’Espagne, le Nepal, le Vietnam, le Costa Rica, le Kenya, l’Égypte, le Maroc, la Tunisie et beaucoup d’autres.

La transmission du Covid-19 à l’intérieur de l’avion est moins probable que dans un centre commercial

La plupart des gens conçoivent l’avion comme un milieu fermé ou tout le monde finit par respirer le même air. La réalité, c’est que l’air d’un avion est renouvelé environ une dizaine de fois par heure, est filtré par un système d’aération sophistiquée qui retient 98 % des bactéries, selon Boeing, et même les virus. Non seulement il n’y a pas de particules en altitude, mais même s’il y avait, elles seraient filtrées. Plusieurs études démontrent que les coronavirus s’attachent aux particules de la pollution des voitures, les fameuses p.m. 10 et p.m. 2,5, particules qui sont bien présentes dans tout hypermarché ou magasins ayant pignon sur rue. La contagion est encore moins probable dans un avion privé, que l’on partage normalement avec sa famille ou ses collègues.

Le système de ventilation des cabines “a été optimisé après plusieurs crises dont celle du SRAS” (syndrome respiratoire aigu sévère, 2002-2003), a expliqué récemment le patron d’Airbus Guillaume Faury sur RTL.

“L’air vient de l’extérieur, il est très fortement filtré et il est ventilé du haut en bas. On n’est pas dans le flux d’air des voisins, il n’y a pas d’aérosol qui reste en suspension dans l’air puisque l’air circule en permanence, il est renouvelé complètement toutes les deux à trois minutes (Sur les Airbus) “, a-t-il ajouté. Pour lui, “à bord il n’y a pas de difficulté particulière”.

De nouvelles protections anti-virus

Glassafe - Photo Avio interiors
Glassafe – Photo Avio interiors

Comme j’ai déjà écrit ici, il y a des protections anti-virus pour les avions efficaces, pratiques et pas chers.

Et la transmission du virus dans les aéroports ?

Les avions et jets privés ne sont pas concernés

Si vous pouvez faire recours à la location d’un jet privé ou d’un avion privé, sachez que seulement une vingtaine de minutes sépareront votre décollage de votre arrivée à l’aéroport. Vous serez embarqué via des zones réservées aux avions privés, de sorte que vous ne serez pas en contact rapproché avec personne.

Les mesures qui seront prises bientôt pour les avions de ligne

Les aéroports vont éliminer les files d’attente, grâce à l’informatisation des procédures d’embarquement. Internet, les Smartphones et l’informatique permettront à chaque passager de se présenter au guichet au moment exact où il pourra être embarqué avec ses bagages.

A l’aéroport international de Dubaï, les gants et les masques sont obligatoires et des scanners thermiques vérifient la température à l’entrée de l’aéroport.

Post précédent

Prochaine post